Aller le contenu

Après quelques dizaines de chansons bricolées sur des EPs physiques et digitaux, OKAY MONDAY a pris un tournant radical pour enregistrer son vrai premier album : plus question de nappes de claviers ou de guitares en triple exemplaire, c’est tout en live que les trois lillois ont capturé ces 11 titres, petites bombes power pop qui réaniment l’air guitar qu’on avait gardé en main sans le savoir.

On pense bien-sûr aux nineties, à Weezer ou à Fountains of Wayne, et à leur écoute on se demande bien ce qui pourrait y manquer, tant on imagine le groupe les interpréter comme ils le feraient dans un garage : droit dans la gueule mais avec le sourire.